Sum Up : faciliter les règlements par CB !

sum up

Vous l’avez certainement déjà vu dans les pubs télévisées qui se multiplient depuis ces derniers mois, le Sum Up, ce petit appareil qui permet à tout indépendant de percevoir des paiements par carte bancaire sans pour autant s’encombrer de frais trop importants, contrairement aux terminaux bancaires habituels.

Pour ma part, je l’ai découvert avant la vague de pubs, en cherchant une solution moins onéreuse que la solution classique pour les salons. Après un bref comparatif des différentes marques d’appareils de ce genre, j’ai sauté le pas il y a quelques mois avec le Sum Up, et vais donc tenter de vous le présenter dans ce petit article.

 

Le Sum Up en quelques mots

C’est un petit appareil est un boîtier qui mesure moins de 10 cm par 10 cm et qui ne pèse rien du tout, grâce auquel vos lecteurs pourront vous régler par CB, un peu partout dans le monde. (Il suffit de prévenir de vos déplacements à l’étranger à l’avance pour qu’on vous l’active outre frontières le temps de votre déplacement).

Il accepte une majorité de cartes bancaires, et ne nécessite que de la présence d’un téléphone portable connecté en bluetooth. Depuis quelque temps, une version plus coûteuse de l’appareil est également disponible, permettant de l’utiliser sans avoir recours à un téléphone.

Son prix ? L’appareil Sum Up air fonctionnant avec un téléphone portable coûte 39 €. Lors des offres promotionnelles, on le trouve à 29 €
Si je vous parraine, une réduction de 24 € s’applique sur le prix de base de 39 €, et vous ne le paierai donc que 15 €.  Pour ceux que cela intéresse, il suffit de cliquer ICI.

prom sum up

 

Comment ça marche, concrètement ?

Il faut donc créer un compte et commander votre appareil, puis paramétrer vos coordonnées bancaires depuis votre espace en ligne, et sur l’appli que vous téléchargez sur votre téléphone.

Vous embarquez votre petit appareil chargé au préalable sur un salon. (Il se charge vite, et pour l’avoir utilisé sur 3 salons, la batterie est encore quasiment pleine). Vous prévoyez un chargeur pour votre téléphone, car celui-ci est la condition nécessaire au fonctionnement du système. Vous activez le bluetooth sur le téléphone et allumez le Sum up. Vous recherchez ensuite parmi les sources bluetooth proches votre Sum Up, en principe intitulé Sum Up XXX (3 chiffres que vous pouvez lire au dos de votre boîtier Sum Up, en fin de numéro de série).

Lors d’une transaction, il suffit de cliquer sur “ajouter manuellement”, on rentre le montant à régler, on choisit “facturer” et le Sum Up demande à votre lecteur d’entrer sa carte ou d’utiliser le sans contact, au choix. Tout comme il le ferait sur un terminal basique, l’acheteur procède en glissant sa carte dans la fente prévue à cet effet et en tapant son code ou en passant sa carte sur l’appareil. Le terminal affiche alors “Paiement confirmé”. Il vous propose même dans la foulée d’envoyer une facture par SMS ou email à la personne.

En fin de journée, vous pouvez consulter l’historique des règlements sur l’application dans le téléphone, et aussi sur votre interface en ligne.

Quelques détails

En termes de frais, une fois l’appareil acheté, il vous en coûtera 1,75 % par transaction.

Les fonds perçus sont reversés sur votre compte bancaire sous 2-3 jours ouvrés.

Pour de plus ample informations, je vous invite à découvrir les détails de frais ICI.

Concernant la version plus onéreuse, le Sum Up 3G qui ne nécessite pas de téléphone, voici les infos le concernant (actuellement à 69 € au lieu de 99 €).

 

Mon retour d’expérience

On va faire simple : le Sum up est devenu l’un de mes compagnons de route préférés en salon. On peut ne pas aimer l’idée d’un règlement par carte. Mais honnêtement, pour l’avoir vécu lorsque je faisais des salons pour un éditeur ne pouvant accepter les chèques et avec lequel nous ne fonctionnons pas avec un appareil bancaire, les gens n’ayant pas assez de liquide sur eux repartaient sans acheter le livre, ils avaient mieux à faire que de trouver un distributeur et de revenir… comme par exemple acheter à la place le livre de quelqu’un qui acceptait les règlement par carte…

Depuis que j’ai l’appareil, j’ai fait 2 salons, un petit en France, et Mons en Belgique. Dans le premier cas, 80% des recettes du jour ont été des recettes réalisées grâce au Sum up. En Belgique, près de 60% de mes ventes ont été réglées par CB.

Il est évident que si je n’avais pas eu ce terminal avec moi, j’aurais perdu pas mal de ventes.

Libre à chacun d’opter ou non pour cet outil, mais en tout état de cause, il est devenu incontournable dans mon cas, si bien que je vais tenter la version plus chère, non pas parce que celle-ci ne me convient pas, elle est parfaite, mais parce que je ne suis pas toujours douée avec mon téléphone et que ce sera aussi simple pour moi de n’avoir qu’un seul boitier déjà connecté. Mais je vous rassure, la première version est largement suffisante !

Je vous ferai un retour ultérieurement sur la version 3G du Sum Up, lorsque j’aurais eu l’occasion de le tester en salon.

À très bientôt !

blandine p. martin

Partager cette page :

2 thoughts on “Sum Up : faciliter les règlements par CB !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *