Interview de Thaïs L., auteure hybride

Thaïs L.

J’ai le plaisir aujourd’hui, de recevoir Thaïs L., auteure hybride aux multiples talents.

Bonjour Thaïs, et merci d’avoir accepté de parler à la Plume effrontée. C’est un plaisir  de te recevoir aujourd’hui pour échanger autour de l’écriture et de  l’édition.

Pour commencer, si tu nous parlais de ton parcours en tant qu’auteur ?

Merci à toi de me permettre de parler de moi 😋
Alors…
Par quoi commencer concernant mon parcours d’auteur ?
J’écris depuis janvier 2017. Au départ, j’étais une grande lectrice, et puis un jour, suite à  une PAL vide, je me suis dit: ” Pourquoi ne pas essayer d’écrire une histoire que tu  aimerais lire ? “
J’étais dans une période creuse au boulot, j’avais pas mal de temps libre, alors je me suis lancée. Je possédais un ordi, dix doigts et un cerveau toujours en ébullition, je n’avais rien à perdre. D’autant plus que j’avais bien l’intention de n’en parler à personne.
J’ai donc ouvert un brouillon sur la plateforme Wattpad et hop hop hop,
c’était parti. Une semaine après, la première version de “À deux pas de toi” était écrite. Je crois que je ne l’oublierai jamais ce commencement.
Je me suis installée à mon bureau un dimanche et le dimanche d’après, j’étais face au mot FIN, à me demander comment j’allais pouvoir occuper mes journées à présent.
Je n’ai pas tenu longtemps avant de commencer une autre histoire, quelques heures tout au plus.
Puis par hasard, une amie de l’époque a appris que j’écrivais, elle a tenu à ce que les gens me lisent, juste pour que je comprenne que mes histoires valaient le coup. Je n’étais pas convaincue, pourtant j’ai appuyé sur le petit icône “publier” et c’est là que tout s’est engrené.
Les lectrices sont venues en nombre me lire, j’ai utilisé leurs conseils pour m’améliorer, il y a eu un vrai partage entre nous et cela m’a décidé à franchir un autre pas. Fin février, je m’autopubliais sur Amazon. Cela fonctionnait très bien, j’appréciais le concept de tout faire par moi-même, mais j’avais envie d’apprendre grâce à une équipe éditoriale, car je savais que j’avais pas mal de lacunes sur le fond et la forme de mes histoires. J’ai donc envoyé mes manuscrits dans plusieurs ME. L’une d’entre elles m’a refusée, car le thème ne convenait pas, mais a souligné le fait que ma plume était agréable et que si j’avais une autre histoire ils prendraient plaisir à la lire. Ce premier refus m’a boosté comme jamais. Puis j’ai eu une autre réponse de ME, et là, coup de cœur sur “À deux pas de toi”. J’ai signé un contrat, malheureusement, cette expérience s’est très mal passée et deux mois après la sortie de mon livre, j’ai récupéré (non sans mal) mes droits d’auteur.
Malgré tout, cela ne m’a pas démotivée. Je me suis renseignée un peu plus puis sans trop y croire, j’ai envoyé l’un de mes manuscrits chez City éditions. Une semaine après j’avais un mail qui me signifiait qu’il souhaitait éditer “Fusionnel” (“Fraternel” à l’époque), une dark romance à laquelle j’étais très attachée.
J’avais également envoyé un autre manuscrit aux éditions Elixyria avant de remarquer que leur soumission était fermée. Pourtant le destin a joué en ma faveur : l’éditrice avait entendu parler d’une de mes histoires la semaine d’avant et a accepté de lire mon manuscrit. Elle a été conquise et m’a donc intégrée à son équipe.
En fait, tout s’est enchainé très vite.
En l’espace d’un an, j’avais écrit une dizaine d’histoires, signé dans trois ME, gagné un lectorat adorable qui me soutenait malgré certaines désillusions que j’ai pu avoir et qui m’ont par moment mis le moral au plus bas.
Le monde de l’édition est loin d’être un milieu sain et simple, mais je ne regrette pas d’y avoir eu accès. J’ignorais pourtant en être capable, car je n’avais jamais essayé d’écrire auparavant, et voila qu’à présent, je ne m’imagine même plus faire autrement. J’ai énormément appris sur moi depuis que je suis devenue auteure, je ne suis pas certaine que cela aurait été le cas sans cette expérience.

Tout a donc débuté via Wattpad, pour toi. Peux-tu nous en dire plus sur cette plateforme, pour ceux qui ne la connaissent pas encore ?

Alors Wattpad est une plateforme de lecture gratuite sur internet. Il te suffit de te créer un compte, et tu peux avoir une multitude d’histoires sur différents thèmes. Chacune est répertoriée par catégorie. Exemple : fantastique, romance contemporaine, adolescente, pour public adulte, etc.
Tu peux y retrouver des auteurs déjà publiés en ME ou en auto, mais également des auteurs amateurs.
Cette plateforme propose un programme qui te permet d’agencer ton récit par chapitre, tu as une page d’accueil où l’on découvre le résumé, la catégorie dans laquelle il se trouve. Quand tu n’y connais rien en mise en page, c’est hyper simple, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai commencé là-bas.
Toute personne possédant un compte Wattpad, peut y déposer ses histoires. Les lecteurs peuvent ainsi voter si les chapitres leur ont plu, poster des commentaires auxquels l’auteur peut répondre.
Wattpad est parfois un bon tremplin pour de jeunes écrivains, car des éditeurs n’hésitent pas à lire et parfois, tu peux te retrouver en contact avec eux si tes écrits leur plaisent.
Après tout n’est pas non plus avantageux.
Tu cours le risque de te faire voler tes idées et découvrir un roman publié ayant les mêmes caractéristiques que le tien, la plupart des histoires ne connaissent pas de fin et il te faudra l’acheter sur un site de vente. De plus le nombre de vues n’est pas non plus représentatif de la qualité d’une histoire, tu peux trouver vraiment de tout.
Donc bon, c’est assez sympa à partir du moment où tu es conscient des défaillances de cette plateforme et que tu en acceptes les règles du jeu.

À l’heure actuelle, tu es une auteure hybride : tu jongles entre l’auto-édition et la  publication traditionnelle. Comment envisages-tu ton avenir ? Souhaites-tu garde un pied dans l’édition traditionnelle, et un dans l’indépendance ?

À vrai dire, je n’en ai aucune idée.
L’autoédition demande un temps infini qui s’ajoute à l’écriture et mes projets personnels actuels risquent de me poser souci pour gérer cela.
Je me sens bien dans l’une de mes ME qui m’apporte tout ce que je recherchais. Je pense donc rester dans l’édition traditionnelle tant que cela me correspondra.
J’ai un peu de mal à me projeter, je suis quelqu’un qui a tendance à vivre au jour le jour, je prends les opportunités quand elles se présentent et je m’adapte au reste. Te dire ce que je ferais dans quelques mois m’est presque impossible, car j’ai appris que tout peut très vite changer dans la vie.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer en tant qu’auteur ?

Je crois qu’il faut d’abord écrire pour soi et non le faire par besoin de reconnaissance. C’est la première chose.
Ensuite, ne pas se donner de barrière, il faut écrire comme on le sent dans un premier temps, mais il est aussi important de se remettre en question. Qui dit auteur, dit souvent lectorat ( peu importe où). À partir de là, je crois qu’il est important de garder l’esprit ouvert et de ne pas hésiter à prendre en considération certaines remarques si celles-ci sont constructives et te permettent d’affiner ta plume.
Personnellement, c’est ce que j’ai fait à mes débuts, et même actuellement, je suis toujours heureuse de pouvoir apprendre auprès de personnes qui ont plus  d’expérience.
J’ai remarqué que beaucoup d’auteurs ont du mal à se remettre en question et c’est finalement dommage, car on peut tous apprendre les uns des autres.
Un dernier conseil important que je peux donner à quelqu’un qui souhaite se lancer, c’est de ne pas vouloir à tout prix écraser les autres pour se faire sa place. Cela paraît impensable comme ça, mais il s’avère que c’est assez fréquent.
Et enfin, il est indispensable de ne pas prêter attention à la jalousie et aux mauvais commérages. Cela peut parfois décourager, mais si on écrit pour soi, comme je le disais tout à l’heure, cela doit être le cadet de vos soucis.
Faites-vous plaisir, c’est tout ce qui importe !

Un message ultra positif ! Quels sont tes prochains projets ?

Mes futurs projets littéraires sont d’écrire la suite du “Clan des guerriers”, la suite de “Redemption’s ways” et le 4 mains avec Loïs-ly.
Ensuite, je pense ralentir considérablement la cadence et n’écrire plus que deux ou trois  histoires par an que je réserverai aux éditions Elixyria.
J’ai beaucoup de projets personnels qui vont réguler un peu ma vie en 2019 notamment la vente de ma maison, la reprise d’un poste dans le métier que je faisais avant grâce à une opportunité que je n’ai pas pu refuser, me remettre à l’équitation, l’une de mes toutes premières passions. Mes filles vont devoir changer d’école aussi, énorme bouleversement pour elles, mais surtout pour moi.
Cela fait 2 ans et demi que j’ai mis de côté ma vie familiale et personnelle pour
l’écriture, à présent, je fais en sorte que cela redevienne ce qu’il y a de plus important.
On a tendance à se perdre un peu dans ce milieu de l’édition, d’être obnubilée par les réseaux, ce besoin d’y être omniprésente pour ne pas être oubliée. Mais finalement, je me suis aperçue que cela n’est pas si nécessaire que cela et que si les lecteurs souhaitent réellement me lire, ils le feront de toute façon et en parleront de leur côté.
Je sors donc un peu plus de ma caverne pour re-découvrir le monde qui m’entoure et me resociabiliser, c’est mon objectif 2019.
On verra ce que me réserve 2020, mais je n’y suis pas encore… Tout pourra changer !

Très intéressant ce point de vue sur les réseaux.
Je comprends ton besoin de retrouver les choses essentielles à ton équilibre.
Quelles sont selon toi les qualités essentielles pour un auteur ?

Je dirais la patience déjà, ne pas vouloir brûler les étapes, prendre le temps de poser son histoire, d’accepter de corriger encore et encore. Ensuite, il faut impérativement rester humble, accepter nos erreurs, et comprendre que rien n’est acquis.

Quel est à ce jour ton meilleur souvenir en tant qu’auteur ?
Ta plus jolie réussite ?

Mon meilleur souvenir ?

Je n’ai pas un meilleur souvenir, mais beaucoup qui me sont précieux comme chaque rencontre avec mes lectrices, chaque conversation, chaque retour sur mes histoires…

Ma plus jolie réussite ?
C’est d’en être là où j’en suis sans avoir tenu compte de mes détracteurs qui espéraient par leurs insultes et commérages que j’arrête tout.
Mais je suis une personne qui a beaucoup encaissé dans ma vie d’adolescente et j’ai appris à toujours aller de l’avant, peu importe les difficultés. Quand je souhaite quelque chose, généralement je l’obtiens, car je ne m’apitoie pas sur mon sort et je me donne les moyens d’y arriver.

Je te remercie pour le temps que tu nous as accordé, Thaïs, et te souhaite de trouver l’équilibre que tu cherches entre ta passion et ta vie personnelle.
Longue et belle route à toi !

 

Pour suivre l’actualité de Thaïs L, c’est ici :
Thaïs L
➽ Page Facebook
➽ Instagram

 

 

Blandine.

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *